Samedi 29 novembre 2008 à 8:48

Sexualité, Homosexualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/P2180119.jpg

    Un commentaire sur un de mes articles et deux mails d’autres correspondants m’ont demandé de parler des transsexuels ou des “transgenres”.
    Je vais donc essayer d’aborder le sujet aujourd’hui, mais je ne suis pas très documenté car il s’agit d’un problème beaucoup plus médical que psychologique, dont les neurobiologistes ne parlent pas et je ne suis pas médecin, comme vous le savez.
    De plus c’est un problème complexe car il peut recouvrir des cas différents et par ailleurs il y a beaucoup de confusions dans l’opinion populaire à ce sujet.

    Premier point, la transsexualité n’a aucun rapport avec l’homo ou l’hétéro-sexualité, le transsexualisme n'ayant aucune incidence sur l'orientation sexuelle d'un être humain.
    Donc ne faites pas d’amalgame comme beaucoup de gens le font.


    Si je cherche sur un dictionnaire, je verrai que le  transsexualisme ou transidentité est la situation dans laquelle une personne a la conviction qu'elle est du type sexuel opposé à celui de ses organes sexuels externes réels.
    On parle  aussi de transgenre pour désigner la situation d'un individu dont l'identité sexuelle est en conflit avec celle couramment attribuée aux personnes de même sexe.


    En fait l’opinion populaire attribue ce vocable aux “travestis”, ce qui est aussi une erreur.
    Certes, pour être acceptée sous son genre et pour s'accepter soi-même, une personne transsexuelle a besoin de porter des vêtements du sexe auquel elle s'identifie, mais tous les travestis ne sont pas des transexuels et beaucoup d’entre eux ne s’habillent ainsi que pour des raisons “commerciales” (prostitution ou spectacle).

    Vous savez qu’au moment de la fusion de l’ovule et du spermatozoÏde, l’ovule apporte un chromosome X et selon que le spermatozoïde apporte un chromosome X ou Y, le foetus sera féminin ou masculin.
    Mais les attributs sexuels ne se forment que plus tard, lorsque certains gênes s’expriment et en principe ils le font conformément à l’orientation initiale.
    Il arrive parfois qu’il y ait alors un “bogue” et que des gênes différents s’expriment, entrainant une modification plus ou moins grande des organes sexuels externes ou internes. On peut ainsi avoir une personne XX qui ait des attributs sexuelsexternes males et une personne XY qui ait des organes génitaux féminins. Il y a des cas plus complexes ou se produisent des mélanges d’organes externes ou internes masculins et féminins.
    Cela dit il se peut qu’une personne sexuellement homme, mais ayant des crhomosomes XX, donc génétiquement femme, s’accepte en tant qu’homme.
Le cas symétrique peut être aussi vrai pour une femme.
    Dès lors que la personne accepte son sexe physiologique, on ne peut la dénommer transsexuelle.
    Par contre certaines de ces personnes considèrent que leur “genre” (le sentiment d’être un homme ou une femme et de se comporter comme tel), correspond à leurs chromosomes et est donc en contradiction avec leur sexe réel.
    Ces personnes là sont transsexuelles.


    Mais la plupart des transsexuels ont des chromosomes conformes à leur sexe réel, et pourtant ils ne se sentent pas du genre correspondant , et leur sentiment d’appartenance au genre homme ou femme est en contradiction avec leur sexe réel et leurs sexe génétiue.
    On ne sait pas pour quelle raison cette contradiction existe, mais :
        - elle est innée et n’est pas due à l’éducation, bien qu’elle n’apparaisse en général qu’à la puberté.
        - elle est d’ordre psychique, du moins nous n’en connaissons pas actuellement les causes biologiques.
        - ce n’est pas une maladie mentale; les personnes sont tout à fait normale
    On doit considérer que ce sont des hommes et des femmes normaux, (conformément au genre qu’ils ressentent, qui ont en fait un problème physiologique au niveau de leur corps, leurs organes sexuels n’étant pas en correspondance avec leur genre.
    Mais évidemment comme on déclare un nouveau né garçon ou fille en fonction de ses organes sexuels, ces personnes ont une identité officielle contraire à ce qu’ils ressentent, ce qui pose aussi un problème juridique.

    Parmi ces personnes certains vont vivre et s’habiller conformément à leur genre et donc de façon opposée à leur sexe, mais il garderont intact leur corps et leur état  civil restera inchangé; ce sont ces personnes que l’on appelle “transgenre”.

    Au contraire la pression sera trop forte pour certains et ils souhaiteront d’une part un traitement hormonal et chirurgical qui leur donne des attributs sexuels en conformité avec leur genre ressenti.
    Ils changeront alors aussi d’état civil.
    Ce sont ces personnes que l’on appelle transsexuels.

    On trouve de telles opérations dès l’antiquité, mais évidemment la chirurgie était sommaire.
    Aujourd’hui, des médecins spécialisés dont des psychiatres, examinent de telles personnes et déterminent si leur ressenti de genre est réel. La durée de cet “examen est au minimum de 2 ans.
    Le rôle des médecins n'est pas de soigner la personne, mais bien d'affirmer ou d'infirmer le diagnostic de transsexualisme. C'est l'occasion pour le demandeur de faire le point sur son parcours, sur sa motivation, en recherchant l'origine, le sens et la finalité de son désir.
Si, à l'issue de cette période, le psychiatre confirme de diagnostic de transsexualisme, il sera possible pour le transsexuel d'accéder à une prise en charge thérapeutique hormonale et chirurgicale afin de modifier certains de ses caractères sexuels.
    Les opérations sont plus ou moins efficaces. Certains peuvent être également d’ordre esthétique (chirurgie faciale, remodelage corporel)
    Sur le plan de l’état civil, si le changement de prénom est facile à obtenir, le changement de sexe à l’état civil n’est pas simple car il n’existe aucune loi concernant les transsexuels.
    Cependant certaines requêtes auprès du Tribunal des Affaires Familiales ont abouti et j’ai connu personnellement un ingénieur “Untel”, qui vers quarante ans est devenu madame Untel.
    J’avoue qu’au début on est surpris de voir un brun ténébreux transformé en une belle blonde, mais on s’y habitue !! LoL

Par welcometomymind le Samedi 29 novembre 2008 à 10:10
J'ai récemment vu le film transamérica pour ceux qui s'intéressent au sujet. C'est pas un documentaire mais cela en intéressera peut-être certain.
J'ai lu récemment, (ah non, je l'ai vu dans le film) que la transexualité était considérée comme une maladie mentale très grave. Savez-vous si cela a été le cas et que ca a changé ? Si l'OMS s'est déjà prononcé sur ce sujet ? Merci :)
Par memecamouille le Mercredi 3 décembre 2008 à 22:12
Céline -> L'OMS considère toujours la transsexualité comme une maladie mentale... c'est justement l'une des revendications des trans. Qui refusent d'ailleurs qu'on les appellent "transsexuels" auquel ils préfèrent le terme "transgenres" car c'est justement sous le premier nom qu'est répertoriée la "maladie".

Merci pour cet article. Dans tous les cas, c'est jamais facile à vivre... il faut un moment pour comprendre, puis accepter. Après, ça peut très bien se passer si l'entourage est compréhensif. Les problèmes viennent de tous les psys qui considèrent donc encore pour certains qu'il s'agit d'une maladie. L'attente avant le droit à une opération est en général très longue (bien plus que les deux ans officiels !) et le numéro de sécurité sociale qui marque le sexe de la personne n'est pas changé. Aux yeux de la sécu donc, un MTF (male to female) reste un homme et inversement...

Moi je connais une "Raphaëlle" qui est un garçon. Maintenant, c'est "Raphaël". Et si au début ça paraît étrange, on s'y fait très vite.

Bonne soirée et merci encore pour ces infos (je plains les trans de l'Antiquité !) :)
Par mouni le Mardi 1er septembre 2009 à 13:59
no comment there
Par Augmenter poitrine le Mardi 16 septembre 2014 à 11:53
Très souvent, l'envie d'un certain changement corporel se manifeste. Le plus important est que les trans sexuels se sentent en confiance et bien avec eux mêmes ! Bravo pour votre article très précis et intéressant !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2734317

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast