Lundi 14 décembre 2009 à 8:05

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/P6290003.jpg


     A la suite de la parution de mes portraits, j’ai reçu de nombreux mails où mes correspondantes s’identifient plus ou moins à l’une ou l’autre de mes héroïnes.
    Je voudrais rappeler que celles-ci sont imaginaires, faites d’un mélange de personnalités et d’attitudes que j’ai rencontrées.
    Ce sont des portraits, des caricatures, mais pas une classification des amoureuses, car chaque cas est particulier.

    Un psychologue, John Alan LEE, avait distingué six catégories d’amour (j’ai déjà fait un article sur ce sujet) :

        - L’amour romantique :  recherche d’une harmonie, d’une communion intellectuelle, sentimentale et physique, d’une complicité, d’un plaisir commun.

        - L’amour altruiste, dans lequel on préfère souffrir soi même plutôt que voir souffrir son partenaire, et on est prêt à faire passer ses propres désirs après les siens.

        - L’amour possessif : des hauts et des bas émaillent la relation, la hantise de l’infidélité, l’obsession du mensonge et de l’amour perdu sont omniprésentes.

        - L’amour coopératif ou l’amour amitié est le résultat d’habitudes partagées par les deux partenaires, il nait souvent d’une amitié ancienne et profonde. Les deux partenaires se disputent rarement, la relation est centrée sur une communauté de goûts, d’opinions, d’activités et sur la confiance.

       -  L’amour utile, ou l’amour de raison, pragmatique, où les sentiments ont moins d’importance. Les amoureux pragmatiques ont une idée précise de leur avenir et le couple doit servir ce dessein. Les projets d’avenir et de planificaton de la vie des deux partenaires doivent concorder ou s’accorder.

        - L’amour ludique qui voit dans chaque nouvelle conquête une confirmation de son pouvoir de séduction. C’est le jeu de l’amour, qui comporte une part importante de narcissisme ou de frime.

    Je crois que ma conçeption personnelle de l’amour est à la fois un mélange d’amour romantique et d’amour altruiste.

    Pour conclure ces articles, je voudrais vous redonner mon point de vue sur l’amour que j’ai d’ailleurs déjà développé à plusieurs reprises :

    - aimer c’est d’abord avoir besoin de l’autre, l’attendre, être heureux de le voir, souffrir en silence du vide de son absence, attendre impatiemment ses coups de fil, ses lettres, et trouver agréable de lui répondre.

     - aimer c’est partager ses goûts, ses convictions, mais c’est aussi les respecter si elles sont différentes des siennes, c’est surtout ne pas partager uniquement ses joies mais aussi ses peines.
“c’est dans l’adversité qu’on reconnait les vrais amis” dit le proverbe.

    - aimer c’est estimer, admirer l’autre. C’est aussi le vouloir encore plus parfait et donc vouloir le faire devenir encore meilleur. Mais c’est aussi souvent ne pas voir ses défauts “l’amour est aveugle” dit le proverbe

    - aimer c’est vouloir le bonheur de celui qu’on aime avant le sien; la plus grande preuve d’amour que j’ai constatée, c’est une jeune ado qui a sacrifié son amour, parce que son amie la plus chère était amoureuse de celui qui avait touché son coeur. Vous me direz que si les deux filles avaient été aussi altruistes l'une que l'autre, le pauvre garçon se retrouvait alors tout seul !!!

    - aimer c’est donner sans rien demander, sans attendre en retour de recevoir, mais à l’inverse c’est reconnaître ce que l’autre vous apporte, et le lui dire.

    -  et pour certains (ou certaines, mais surtout pour les garçons), aimer c'est surtout l'amour physique et on a tendance à croire qu'il remplace le sentiment. Je pense que c'est une grande erreur car sur une bonne centaine de cas de ce type que j'ai connus, aucun n'a duré beaucoup plus qu'un an, et en général beaucoup moins.

    Et puis pour vous faire sourire, les problèmes d’amour d’une très jeune ado que dévoile une chanson :

   
“...En amour il y a aussi des histoires de maîtresses.
    Ce que papa appelle de simples histoires de fesses.
    Mais maman dit que ça la blesse.
    Papa lui dit qu'il l'aime et les larmes disparaissent...

    Moi avec ma maîtresse,
    quand j’étais en CM2, ma seule histoire de fesse,
    c’est une grosse fessée pour cause d'impolitesse.
    Enfin, tout ça me semble bien complexe.
    Finalement je n'sais pas si l'amour m'intéresse?...”

Par Paskale le Lundi 14 décembre 2009 à 19:00
"Quand quelqu'un nous aime, il a une autre façon de dire notre prénom. On sait alors que notre prénom est en sûreté dans cette bouche-là".

*Lucas, 4 ans*


Très beau bouquet!
Par maud96 le Lundi 14 décembre 2009 à 20:41
La chansonnette finale est sympa !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2942998

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast