Jeudi 27 novembre 2008 à 10:33

Libertés et règles

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/P9250023.jpg


    Hier je vous parlais des rumeurs et des potins diffusés par les médias sur les “célébrités”. Une étude faite par des psychologues semblait montrer que ces rumeurs pouvaient jouer le rôle d’un lien social et d’un moyen de régulation de certains de nos rapports sociaux.

    Aujourd’hui je voudrais vous parler des méfaits plus personnels des rumeurs, comment les reconnaître et comment lutter contre elles.


    Les rumeurs peuvent avoir effectivement des conséquences assez catastrophiques démesurées par rapport à leur importance.
    La plupart du temps, on ne sait pas d’où elles partent, qui les a lancées et les réactions sont souvent irrationnelles voire absurdes.
    Souvent il y a très peu d’information, celle ci est en grande partie fausse, mais la rumeur court, et enfle comme on le chante dans le fameux air de la calomnie du Barbier de Séville de Rossini.
    Il n’y a qu’à voir les conséquences actuelles sur la crise économique pour se rendre compte des effets regrettables de notre crédulité et notre influençabilité.

    Dans notre vie quotidienne nous rencontrons souvent des dommages sérieux provoqués au départ par des rumeurs, qui s’avèrent ensuite fausses..
    Rumeur sur la fidélité d’une personne qui peut détuire son couple, rumeurs diverses sur un ou une petit(r) ami(e), qui entraînera une rupture. Sur une personne dans son travail qui nuira à son avancement ou à un changement de poste qu’elle souhaitait. Sur la santé d’une entreprise, ce qui dans le contexte actuel inquiète énormément les salariés. Rumeur sur un élève ou un professeur qui circule dans un lycée. Rumeur sur la conduite d’un jeune qui peut rendre ses rapports avec ses camarades odieux.
    Bref j’en ai des exemples tous le jours.

    Comment reconnaître une rumeur pour ne pas y accorder trop d’importance et éventuellement au contraire, la dénoncer et émettre notre doute? Il y a 4 critères principaux :

    - La rumeur avance masquée :
“On m’a dit que... On rapporte que...Selon des sources dignes de confiance...  Des amis m’ont dit que...”
    Il n’y a pas de sources précises, identifiées. les formules sont floues et impersonnelles.

    - Le contenu est incertain et il y a un ton de connivence avec le lecteur ou celui qui voit ou écoute :
“Il se pourrait que...”,;“ demandons nous “cette chose est elle arrivée?” ;“peut être que...”.
    L’usage du conditionnel, de la forme interrogative, des formulations vagues des faits, autant d’incertitudes qui doivent susciter votre doute.
    Un certain ton de connivence avec le lecteur pour attirer sa confiance, permet en outre de s’affranchir de la question de la source et de l’aspect véritable ou officiel de l’information, en faisant en quelque sorte, diversion.
“ Nous vous donnons en primeur, en exclusivité...”; “je vais vous confier quelque chose...”; “savez vous cette chose curieuse...”.

    - Des détails sans importance. Des références au passé :
    La rumeur ne formule pas clairement le sujet et surtout ne donne aucune preuve avérée, mais elle contient de nombreux détails sans importance, que l’on peut facilement imaginer et paraissent donc logiques, ceci pour masquer la fragilité des propos et leur incertitude.
    Souvent on se réfère à des actions passées qui souvent n’ont rien à voir avec les personnes objet de la rumeur, avec lesquelles on crée un lien de similitude :
“ Dans des circonstances analogues...”; “On a déjà vu que...” ; “Si vous vous rappelez...”;
    Cela permet de citer des faits avec force détails, sans être tout à fait hors sujet, et en créant une illusion de réalité, qui stimule le raisonnement par analogie ou amalgame.

    - Une ouverture vers l’imagination de ceux auxquels la rumeur est destinée :
    “Vous pourrez vérifier que...”; “vous allez voir que...”; “affaire à suivre...”; “je me demande si...“;”Vous imaginez les conséquences...”.
    Le propos est délibérément incomplet de façon à laisser celui qui écoute faire une partie des supputations et  tirer lui même les conclusions. Il y a beaucoup d’allusions, les personnes sont identifiées par des périphrases qui suggèrent leur identité; les faits sont suggérés mais pas clairement énoncés....

    Quand dans ce que l’on vous raconte ces quatre critères sont réunis, alors méfiez vous, c’est sûrement une rumeur qui n’a peut être aucun fondement. Et nous prenons rarement le temps de fvérifier l’information, ce qui d’ailleurs est souvent difficile ou infaisable.

    Pourquoi les gens lancent ils de telles rumeurs :

    Pour certaines personnes, c’est un moyen d’obtenir des renseignement sur des questions qui les préoccupent (ou qui préoccupent un groupe.
    On fait courir un bruit sur un problème dont on n’est pas sur, en espérant infirmation ou confirmation.

    Certains pour se faire valoir, se faire remarquer,  pour se rendre intéressants, Une façon de lancer la conversation, de susciter les échanges. C’est souvent le fait d’extravertis.

    D’autres par vice, pour prouver leur pouvoir sur les autres. Un goût du jeu, de la mystification, de la manipulation.

    Beaucoup par intérêt personnel, pour nuire à quelqu’un (un rival par exemple) ou obtenir quelque chose en échange
Certains enfin ont les deux motivations et montent des plans machiavéliques avec un but précis pour manipuler les genspour satisfaire un intérêt personnel.


    Que faire face à une rumeur nous concernant ?

    Ne jamais simplement la démentir, car cela renforce la rumeur.
    D’une part vous la faites connaître à ceux qui ne la connaissaient pas, d’autre part les gens se disent que vous la prenez au sérieux, que cela vous a touché et donc qu’il “n’y a pas de fumée sans feu !”.
    Souvent les paroles que vous utiliserz dans ce démenti seront mal interprétées, donneront lieu à quiproquo à malentendus et amplifieront le dégat.
    Vous voudrez rétablir la vérité, mais celle ci n’est jamais absolue, sans faille, et la moindre incertitude dans votre démonstration amplifiera la crédibilité des gens en cette rumeur.

    Il faut des actes et non des mots :
    Prouvez que la rumeur était fausse en montrant ostensiblement le contraire par vos actes.

    Les petits malins et ceux qui ont le goût de la manipulation montent des “contre-rumeurs”, mais c’est dangereux.
    En général on fait circuler des rumeurs analogues à la première, mais tellement invraisemblables que l’on espère que les gens en déduiront que la rumeur initiale était fausse.

    Enfin certains font circuler des rumeurs sur leur propre compte, en espérant un gain particulier. Mais en général c’est pour se parer des qualités du paon qui fait la roue, et si par la suite il s’avère que la rumeur était fausse, on en tire plus de mal que de bénéfice.

    Pour terminer je dirai quelques mots de faits dont j’ai plusieurs fois été témoin : ce ne sont plua des rumeurs mais des calomnies : du mal que quelqu’un (souvent un groupe) dit d’une personne, pour lui faire du mal ou servir des intérêts propres.
    J’ai souvent vu une fille jalouse dénigrer sa copine pour lui prendre son petit ami, des copines lancer des bruits sur les parents d’une camarade, un groupe prendre un fille de la classe comme souffre-douleur et lui donner des surnoms injurieux, des méchancetés dites sur un blog sur une camarade de classe.....
    Abstenez vous de ce genre d’action que l’on fait souvent sans se rendre compte que les conséquences peuvent être graves, que l’on peut amener quelqu’un à la dépression. (je trouve que c’est aussi méchant que le rakett).
    Et si vous êtes victime d’une telle action, il ne faut pas vous laissez faire, il faut voler dans les plumes de ceux qui le font et si vous ne vous sentez pas assez fort(e) demander de l’aide.
    Cela m’est arrivé plusieurs fois de venir au secours d’une guenon que des camarades maltraitaient sur leur blog et je peux vous dire que cela n’a pas traîné. Après une demande aimable d’arrêt de leurs agissements, quelques échanges assez vifs et, je dois le dire des menaces de rétorsion, tout est rapidement rentré dans l’ordre.

Par Whoa le Jeudi 27 novembre 2008 à 11:40
Ha les rumeurs ... Tout un poème ... Une fois des cons ont fait courir des trucs idiots sur moi genre "elle se scarifie" ou "elle prend des cours particuliers trois heures par semaine dans toutes les matières" =S Comme je n'étais pas populaire, ça m'a fait très mal, car les gens les croyaient : J'étais secrète et comme personne ne me connaissait vraiment et tout le monde me trouvait bizarre, ça leur paraissait logique.
Par kaa le Jeudi 27 novembre 2008 à 13:26
Certains se sont suicidé face à la rumeur ...
Le problème est loin d'être bénin et tu as raison de l'aborder ici !
Tu sais , même ici, sur cow, la rumeur peut aller de bon train parfois ...
Par INC le Jeudi 27 novembre 2008 à 13:47
Le problème c'est que quand on lance une rumeur, généralement, on choisit bien la personne visée, comme pour la victimisation. Quelqu'un qui craint par dessus tout d'être mis en avant avec cette fausse "accusation" et qui sera difficilement capable de lutter contre ça.

Il faut contrecarrer la rumeur par une autre. Moi par exemple, au collège et au lycée, j'avais un comportement assez étrange pour rentrer dans la catégorie des "gens bizarres", un peu "violents" sur les bords, alors que je n'ai jamais eu besoin de faire une quelconque démonstration de force. Personne ne s'en est donc pris à moi d'aucune façon que ce soit x)

Enfin, la rumeur fera toujours des dégâts, finalement tous les terrains sont d'impitoyables souches à microbes pour toutes les prises... A l'école ou dans la vie professionnelle, voire amicale. Il faudrait juste réussir à prouver au monde qu'on ne se sent pas atteint par ça, c'est là tout le challenge et c'est toujours chiant d'avoir été "désigné" pour être mis à l'épreuve.
Par mademoiselle.PI le Jeudi 27 novembre 2008 à 15:19
Parfois je me demande pourquoi quand on est gosse, ou ado (tu l'auras compris je suis vieille et moins perturbée par ce type de problème) on en fait toute une histoire d'une rumeur! Bien sur tout dépend du degré de la rumeur!
Et donc pourquoi faut il rétablir à tout prix la vérité, pourquoi faut il faire taire les rumeurs meme les pires soient-elles...Est ce parce qu'il y a une once de vérité ?

Après nous arrivons à des rumeurs qui sont bien pires que ce qu'on peut imaginer, j'en ai connu de ces rumeurs qui ont détruit plus qu'elles n'ont juste embétées! Et là je cherche...je cherche l'intérêt de propager et surtout l'intérêt de la créer!
Avec des amies on s'est souvenue de l'époque où chacun a eu le droit à sa rumeur, blessante pour certaines et devastatrice pour d'autre (dont moi! tu imagines traiter une jeune fille timide,rondouillarde et déjà traumatisée par un viol, de nana chaude et qui couche avec n'importe qui ou encore de mytho et là tu te dis que personne ne peut comprendre ta douleur)et avec le temps je suis passée pour une nana agressive et bagareuse (j'ai jamais compris pourquoi d'ailleurs!)

Malheureusement moins bien entourés certains s'abandonnent au desespoir et en arrivent au suicide...Les rumeurs m'agacent, j'ai toujours tout fait pour les éradiquer et j'ai toujours conseiller les victimes plus jeunes pour faire en sorte de les étouffer et rétablir la vérité!...Mais il devient pesant de devoir toujours se battre, surtout face à des mots bien plus blessants que des gestes!
Par memecamouille le Vendredi 28 novembre 2008 à 20:38
Eh ben sinon, on a une chanson qui s'appelle "La Rumeur"...
Oui, bon, c'est pas bien de faire de la pub. :)
Par bougie le Mercredi 12 mai 2010 à 11:54
je voudrais savoir comment faire face a une rumeur sur moi disant que je sentais mauvais et cette rumeur c'est répandu dans pas mal d'endroit je vous remerci de votre aide. nathalie de lyon
Par liloue 24750 le Mardi 5 octobre 2010 à 10:58
bonjour je suis victime d une rumeur qui ma complètement détruit il y a quelque semaine j ai perdu le bébé que je porté a 10 semaine de grossesse et la je viens d apprendre par téléphone que ma grossesse étais fictive et que l enfant que je porté n étais pas celui de mon mari et que je demandé le divorce a cause de mon infidélité,le problème c est que sa c est répandu comme un chemin de poudre même dans mon village cette rumeur obscène a fait le tour.j en ai parlé a mon mari de ce que j avais après et que c étais un ou une de ses ami qui avais raconté sa car tres peu de gens etais au courant de se que je vivais mais il prend sa tres calmement voir trop comme si il etais au courant de qui avait dis sa voir pire que c est lui qui est raconté tout sa sur moi comme notre couple allais mal après cette épreuve(il sais un peu trahi il m a avoué qu il avais des crainte que je le trompe et il en a surement parlé a ses ami qui ont multiplié er horrifié tout sa)...je suis mal,je n ose plus sortir de chez moi,j ai peur que mes enfants entende toute ses saloperie .je suis mère au foyé ,et maintenant je ne sort plus de chez moi,payé et etre sali par quelque chose que vous n avais pas fait,c est ecoeurant
Par miska le Vendredi 17 juin 2011 à 6:32
j'ai presk le mm pb ke toi liloue, que faut -il faire?
Par L' :) le Jeudi 25 août 2011 à 17:08
J'ai une amie qui a été vixtime d'une rumeur d'une ancienne amie a elle. Elle a supporter pendant longems les critiques et aujourd'hui elle decide de changer de college. Jeme tue a lui dire que c'est tout ce qu'attend l'autre personne mais elle efuse de me croire. Que dois-je lui dire ?
Par purkinje le Dimanche 19 février 2012 à 17:41
Apres avoir lu cette belle introduction sur les rumeurs et les commentaires, je vais vous faire par de mon probleme!
J'ai été victime d'une rumeur il y a 12 ans maintenant, une personne de mon entourage a lancé la rumeur, à une soirée, que j'étais homosexuel, parce que je n'avais pas de copine...
Sur le moment je n'ai rien dis en pensant que se n'etais que des parole, mais cela fais 12 ans que je me bas contre cette rumeurs.
Je travail dans le milieu hospitalier donc bcp de personne, la rumeur ne fait que de s'emplifier, j'ai changé d'hopital plusieurs fois pour mon évolutions de carrieres (pas pour fuir la rumeur!!) et maintenant j'ai 30 ans et ca continu de plus belle!!!
Que dois-je faire?
Par lancien le Lundi 20 février 2012 à 9:20
Je réponds ici car je n'ai pu trouver d'adresse de blog ou de mail qui me permette de répondre.
Votre problème me conforte dans l'idée que les gens qui colportent des rumeurs sont des imbéciles et racontent n'importe quoi, car déduire du fait que l'on n'a pas de copine qu'on est homosexuel est idiot.
Mais souvent ceux qui en souffrent attachent beaucoup trop d'importance à l'opinion d'autrui. Et les gens font courir des rumeurs sur eux par sadisme parce qu'ils en tiennent trop compte. Si la personne faisait semblant de s'en moquer la rumeur s'arrêterait.
La première solution "douce" est de prendre cela en riant et en démentant avec humour et en vous moquant de ceux qui racontent cela et en faisant savoir partout que ce sont des idiots, et cela gentiment en rient et en se moquant d'eux. La solution dure que je ne recommande pas, est de faire pareil et de faire courir des rumeurs sur eux, mais en général cela tourne à l'affrontement.
Mais ce que je vous recommande c'est d'avoir une petite copine et de venir la présenter à tout le monde, ou m^me de sortir avec plusieurs filles qui ne soient pas vos copines mais les montrer ostensiblement.
Par sandynounou le Mercredi 4 avril 2012 à 15:31
bonjour je suis assistante maternelle j ai deux enfants a moi qui se portent très bien on une scolarité normale et je garde une petite fille avec qui sa ce passe très bien elle me fait des câlins quand elle arrive et ne veux pas partir quand sa maman vient la chercher mais la maman a entendu dire que je maltraitais sa fille et les miennes alors qu il en est rien cette rumeur est très dure je sais qui la dite une personne qui veux me détruire moralement qui essaye déjà depuis quatre ans mais ça ne m avait pas touché mais la ça va trop loin et je ne sais pas quoi faire ni que dire a part que ce n est pas vrai la maman m a dit qu elle était sure que je traitais bien sa fille mais comment trouver d autres enfants j ai besoin d aide que faire
Par nanou450 le Vendredi 27 avril 2012 à 10:48
Moi meme je suis victime de rumeurs je vis d'un un village j'ai 40ans je suis seule sans boulot et je m'occupe de ma mère et de sa propriété.En plus des ragots mes voisins m'agresse verbalement, ou c des foutages de gueules ils sont nombreux car toute leur famille réside autours je ne peux plus sortir de chez moi sans avoir une boule aux ventre je fume encore plus je ne mange plus j'ssaye de me défendre mais seule contre tous c pas simple, c une bagarre perpétuelle et en plus ils n'arrettent pas de faire gueuler leur paon dès que je suis dehors.JE N EN PEUX PLUS je voudrais partir mais je n'ai pas les moyens.
Par lancien le Vendredi 27 avril 2012 à 11:11
Je voudrais bien vous répondre mais je n'ai pas de moyen de vous toucher, adresse de blog ou autre. Vous pouvez m'écrire à jpmalardel@gmail.com. Je vous répondrai.
Par Toutou68 le Jeudi 26 juillet 2012 à 13:41
J'ai été victime d'une rumeurs très stipide mais qui ma blésser,sa s'est passer dans un jeu en ligne un mec est venu alors que j'était tranquillement assis entrain d'attendre un ami et a dit a sont ami "ce mec la il ce la frimait un truck de ouf j'ai jamais vu sa" et a commencer a m'agresser avec sont ami je voulais éviter un conflits stupide et je suis partit sans rien dire je me sens lache car je n'est pas affronter ce mec cette rumeurs est vite partit dans tous le jeu et j'ai été obliger de quitter ce jeu!Que faire lors d'un tel moment?
Par coco974 le Vendredi 16 novembre 2012 à 12:40
une de mes ancienne amie et son mari font courir le bruit que j'ai trompé mon mari avec qui je suis depuis 8 ans. Ils sont rentrés en relation avec mon ex qui leur aurait montré une photo de mon ex et moi prises à mon inssue. Son mari a essayé de mettre le doute dans la tête de mon mari car il a vu à 2 reprises 2 amis mariés chez moi, seule. Je ne l'ai jamais trompé. Il fait même courir le bruit que je "me suis mise à genou" pour qu'il soit le garant de mon appartement ce qui est totalement faux car c'est lui qui s'est proposé pour l'être, depuis on ne se parle plus et pour me détruire et détruire mon couple ils font courir des rumeurs sur nous.ça me fait trés mal surtout que le mari de mon ancienne amie crie haut et fort que je lui ai fait des avances ce qui est faux pour toutes les raisons du monde. Je ne sais plus quoi faire surtout que ça empire. je n'ai jamais autant été déçue par une amie que par elle surtout que c'est moi qui lui ait présenté son mari y'a 2 ans et qu'elle a eu un enfant avec lui, j'ai été temoin à leur mariage. Pour couronner le tout son mari a agressé mon mari sur son lieu de travail (en prècisant que son mari y est bénèvole)avec une batte de base ball car il a refusé d'entendre ses calomnies. Ace jour il est toujours en arrêt car l'autre est toujours bénèvole alors que le comité directeur nous avait certifié qu'il avait été renvoyé ce qui lui donne plus de pouvoir et continue à attiser les mauvaises langues simplement parce qu'il ne veut plus être mon garant. je voudrai savoir quoi faire et si je peux me retourner juridiquement car j'en ai marre. A cause d'eux, je me sens sale et mon mari ne peut plus exercer son métier car l'autre est toujours là et malgré une plainte déposée il ne se sent pas du tout menacé
Par kimo le Jeudi 26 septembre 2013 à 13:09
Moi je suis victime de rumeurs depuis que j'ai l'âge de 13 ans, et cela fait 13 ans que je suis harcelée, et victime de ces mensonges. Comme souvent au collège les adolescents font circuler des rumeurs et moi j'en ai été la cible. Les rumeurs disaient que je serai une pute désolé pour le mot mais c'est ce qui se disait et se dit toujours alors qu'époque je n'avais jamais connu d'hommes. Rumeurs sur rumeurs mais à l'époque les gens se rendait compte que ce n'était pas vrai mais il y avait toujours une nouvelle. J'ai changé de collège mais ils (les personnes qui faisaient circuler les rumeurs) ce sont rendu compte que je n'étais plu dans leur collège, une personne de mon ancien collège m'a suivi jusqu'à mon nouveau collège pour à nouveau répandre cette rumeur. Et cela a recommencé, j'ai fait une dépression grave qui a duré 9 ans. Au lycée j'ai retrouvé des personnes de mon ancien collège et a nouveau harcelée. Alors j'ai décidé d'après mon Bac j'arrêterai les cours, les rumeurs ne sont jamais arrêtées de nouvelle tout le temps. Mais maintenant c'est pire que jamais je " serai une prostituée, les gens me prennent en photo dans la rue dans le bus dans le metro. Il y a même une rumeur qui dit que je suis une transexuel et que je suis folle parce que je fais une dépression. Les gens ne tournent même la tête en me voyant.
Par aimperatore@bbox fr le Vendredi 25 octobre 2013 à 22:08
moi aussy je suis victim d une rumeur visant a me faire perdre mon travail
Par lancien le Dimanche 27 octobre 2013 à 16:47
J'ai essayé de vous contacter sur cette adresse mail, mais les messages me reviennent. Comment faire ?
Par annainterapore@bbox,fr le Jeudi 31 octobre 2013 à 21:54
c es de plus en plus grave je suis attaquer sur mon lieu de travail
Par annainterapore@bbox,fr le Jeudi 31 octobre 2013 à 22:01
aidez moi a sortir de la je me fayt insulter et traiter de folle
Par jacqueline le Vendredi 28 mars 2014 à 13:29
J'ai bcp souffert depuis mon adolescence d'une fausse histoire que les gens ont toujours publié à l'image de ma famille.Comme, je vivais dans le doute et le flou de tout ce que les gens rancontaient sur nous, je n'osais même pas de m'informer pour connaitre la vérité.Avec le temps, j'ai demandé à certains membres de ma famille si ce que les gens disaient étaient vrais, les uns me disaient qu'ils ne savent pas et les autres confirmaient les rumeurs ou utilisaient 2 langanges ce qui m'a bcp tourmenté(touché) pcq j'avais peur que les gens à qui j'ai expliqué la situation allaient me croire comme menteuse et j'avais mal au coeur.cela m'a bcp touché jusqu'à ce que je cherchais à me défendre à toute personne qui pouvais m'écouter!J'ai même été touché jusqu'au point où je cherchais à connaitre la vérité à toute personne sensé connaitre la vérité en déhors de mon cercle familial et j'ai quand fini à connaitre la vérité et j'avais le souci de la publier par quel moyen? A vous la réponse!
Par lancien le Vendredi 4 avril 2014 à 15:13
Je voudrais bien répondre à tous ceux ou celles qui laissent ici des coms, mais je n'ai ni adresse mail, ni adresse de blog.
Par coco 57 le Mercredi 26 août 2015 à 10:34
Je suis victimes de rumeurs depuis 5 ans, j en souffre d autant plus qu elle vienne de ma propre mére qui m accuse de l avoir placer sous tutelle.....Bien sur, ce n est pas vrai....Mais elle en est sur et le dis a qui veut l entendre. Je n en peux plus, les portes se fermes derriere moi, le tribunal qui dit que l affaire est classée, les assistantes sociales qui ne répondent pas, donc personne pour me dire qui la mise sous tutelle. J ai besoin d une réponse pour reprendre ma vie, sortir de ma déprime et faire comprendre a ma mére qui a 86 ans que je n y suis pour rien. Aidez moi s il vous plait, merçi
Par lancien le Samedi 29 août 2015 à 15:49
Pour Coco5è : je ne demande pas mieux que de vous aider, mais il faut que je puisse correspondre avec vous. Vous pouvez m'écrire sur jpmalardel@gmail.com ou m'y envoyer votre adresse.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2732898

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast