Vendredi 2 avril 2010 à 8:07

Zoologie, botanique, évolution

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/Dinosaures16.jpg

    Un groupe de 41 chercheurs en géosciences dont Joanna Morgan de l'Imperial Collège de Londres.  vient de publier dans la revue américaine “Science” un article de synthèse qui confirme que l'explication la plus probable de l'extinction massive ayant frappé la biosphère il y a 65 millions d'années, à la limite des ères crétacé et tertiaire, doit bien être recherchée dans l'impact d'un petit corps céleste, un météorite qui a creusé un cratère d'un diamètre d'environ 180 kilomètres à Chicxulub, au Yucatan.
    La puissance de l'explosion l'ayant creusé devait être de plusieurs milliards de fois celle de la bombe d'Hiroshima. L’onde de choc,  l'onde thermique de l'explosion et l'énorme injection de matière dans l'atmosphère, diminuant nécessairement la lumière du Soleil, ont certainement durement affecté la biosphère. La découverte, partout sur la planète, de quartz choqués et de traces importantes d'iridium dans une couche sédimentaire à la limite Crétacé-Tertiaire confortent cette hypothèse. On note aussi que la taille des quartz diminue au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la région du Yucatan..

    Toutefois, une autre cause était possible : l'intense activité volcanique du plateau du Deccan, en Inde. A cette même époque, en effet, de gigantesques épanchements basaltiques ont à plusieurs reprises et pendant environ un million d'années, recouvert de vastes étendues et pouvant tuer de dinosaures par libération,des gaz susceptibles de modifier lentement mais sûrement le climat...
    Pour ces chercheurs, Les archives géochimiques, sédimentologiques et paléontologiques ne peuvent être interprétées de façon cohérente  qu'avec l'influence majeure de l'impact de la météorite du Yucatan. Les simulations de la chute d'un corps céleste d'environ 10 à 15 kilomètres de diamètre,  et les modèles numériques de l'impact sur le climat des éruptions des Trapps du Deccan, vont dans le même sens.
    La disparition des espèces, notamment dans l'océan, a eu lieu trop rapidement pour être expliquée par les gaz émis lors des épanchements basaltiques. Inversement, on voit maintenant que la biosphère n'a pas été affectée de façon significative durant des centaines de milliers d'années alors que le volcanisme du Deccan était déjà actif.

    Le mécanisme principal responsable de l'extinction des dinosaures et de près de 80% des espèces marines, il y a 65 millions d’années, semble donc bien être, plus que jamais, la diminution importante de la lumière solaire pendant quelques mois partout sur la planète, suite à la grande quantité de matière éjectée par l'impact d'un astéroïde et de la Terre..
    Mais c’est un phénomène très rare et les observations célestes et calculs actuels ne laissent pas prévoir de catastrophe anlogue, quoi qu’en disent quelques mages illuminés.
    Personnellement je ne suis pas étonné de ces résultats. Des ingénieurs de mon laboratoire avaient autrefois fait sur un gros ordinateur, une simulation climatique en cas d’une guerre nucléaire généralisée avec des explosions au sol et on avait montré que la température moyenne risquuait alors, en raison de l’obscurcissement solaire, de provouer un abaissement de température tel que la végétation risquait de disparaître presque totalement. (toujours en raison de l’effet de serre et là c’était l’inverse du réchauffement climatique).

Par MaxenceM le Vendredi 2 avril 2010 à 16:52
Merci de cette petite mise au point. J'avais vu en Terminale S qu'il s'agissait sûrement des effets conjoints de ces deux phénomènes mais cet article m'a permis de comprendre un peu mieux l'importance de chacun. Par contre, je me demandais si la chute de cette météorite aurait pu être aussi dévastatrice sans les volcans du Deccan ?
Par 22h47 le Vendredi 2 avril 2010 à 18:44
MAXENCE : Je t'ai déjà expliqué ça quand on a vu à la TV la fin de leurs recherches ! Là, j'suis colère ^^ :)

Sinon, en effet, ça a été très rapide, parce qu'on date à peu près tous les restes du même moment (à 10000ans près, vu l'éloignement temporel.)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2982424

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast