Mercredi 7 juillet 2010 à 10:00

Politique, économie, religion.


http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001852.jpg

    J’avais pensé publier des photos aujourd’hui pour vous reposer des articles un peu difficiles sur le génome, mais j’ai entendu à la radio une nouvelle qui m’a fait bondir, mais on raconte tellement de choses en ce moment que je n’ai pas pu vérifier si elle était vraie.
    Un journaliste disait que, pour arriver à faire les économies nécessaires pour réduire le déficit du budget, le gouvernement envisageait de diminuer les aides au logement, (qui ne sont servies qu’aux personnes chargées de famille à revenus très modestes), de diminuer les exonérations de charges des personnes qui emploient des femmes de ménages ou aides maternelles (on pénalise ainsi d’une part toutes les femmes qui travaillent et d’autre part il y aura moins d’emplois dans ce domaine qui utilise des personnes peu qualifiées ayant du mal à trouver du travail), et de supprimer des aides à diverses associations à caractère caritatif, voire de diminuer les taux de retraites.
    Je crois que le gouvernement et M. Sarkozy devraient demander aux français ce qu’ils en pensent.
    Personnellement je préfèrerais que les impôts que je verse, servent plutôt à aider les personnes qui en ont besoin, que de rendre des milliards aux grandes fortunes qui ne savent pas quoi faire de leur argent (comme madame Bettencourt
qui offre un milliard à son ami peintre), ou que d’instituer la TVA à 5,5% pour les restaurateurs qui, s’ils ressemblent à ceux qui officient dans les deux galeries commerciales où je fais mes courses, qui n’ont pas  baissé réellement leurs prix (ils les avaient augmentés de 5% avant de les baisser de 3 %), ne semblent pas avoir embauché de personnel et n’ont pas fait d’aménagement utile (donc ils se sont mis 14% dans la poche).
    Je pense qu’il y a peu de contribuable qui apprécie qu’avec les deniers de l’Etat, un ministre se paie 12 000 € de cigares et un autre des jets privés hors de prix, alors qu’il y a d’une part les avions militaires du GLAM et d’autre part AIr France où ils voyagent en classe affaires.

    J’ai entendu à la télé (et là c’était visible par tous) notre Président dire “qu’il aimerait bien que les français s’occupent des choses sérieuses” au lieu d’écouter des ragots.
    Bien sûr, c’est catastrophique, il n’y a plus les performances des bleus pour les empêcher de s’intéresser aux scandales politiques !
    Mais personnellement j’aimerais que M. Sarkozy s’occupent des choses sérieuses, qu’il lutte en priorité contre le chômage et la pauvreté , qu’il essaie de dissuader les départs d’emploi à l’étranger (par exemple en faisant porter les charges sociales, non pas sur les salaires mais sur le chiffre d’affaire), que s’il faut sans doute reculer l’âge de la retraite pour ceux qui n’ont pas un travail trop pénible, qu’il commence par diminuer le nombre de chômeurs qui paieront alors des cotisation, et qu’il empêche les licenciements en masse des plus de 50 ans, qui ne trouvent plus actuellement de travail.
    Monsieur Sarkozy, qui cumulera une retraite dorée de parlementaire, de président de la République et d’avocat d’affaires, a t’il songé aux jeunes qui commenceront à travailler à 24 ans (pour cause d’études) et encore s’ils trouvent vite du travail, et qui risquent au cours de leur vie d’être chômeurs plusieurs années et d’être remerciés à 55 ans. Quelle retraite auront ils ?
    Et quand il veut placer son fils qui n’a même pas réussi sa première année de licence en droit, à la tête du conseil général, a t’il songé aux jeunes que je connais et qui sont à bac + 5 et ont bien du mal à trouver un emploi.

    Mon blog n’est certes pas là pour faire de la politique, mais parfois on en a ras le bol de voir certains nager dans l’opulence, alors qu’il y a plein de mendiants dans le métro et encore plus de pauvres qui n’osent pas mendier, car ils ont honte de le faire.

Par riruma le Mercredi 7 juillet 2010 à 10:35
Et puis autre chose, les étudiants non plus n'ont PLUS d'aide au logement. Et s'ils la réclament, ils sont considérés comme si leurs parents ne les aidait plus, donc les parents perdent leur demi-part pour les impôts.

Pour parler crument... WTF ?

À ce niveau, je me demande s'ils cherchent tous à provoquer ou réellement à diriger un État, la moindre réforme est une aberration sociale... Sur un an, on peut admirer des discours complètement opposés prononcés avec la même conviction.
Par welcometomymind le Mercredi 7 juillet 2010 à 11:26
Rienà dire, s'il y avait le bouton facebook "j'aime" j'aurais cliqué dessus de suite. Vous devriez faire de la politique plus souvent sur votre blog ;-)
Par monochrome.dream le Mercredi 7 juillet 2010 à 12:20
Bientôt, plus besoin de descendre dans la rue, on y vivra tous.
Par kaa le Mercredi 7 juillet 2010 à 13:45
J'ai réagi pareil en entendant ceci.
Les cibles sont toujours les mêmes : les jeunes, les petits emplois. Et après on dira qu'on veut faire de la relance.
Je reste persuadé que les mesures tombent au goutte à goutte, et que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
Par mon-neurone-fou le Jeudi 8 juillet 2010 à 22:06
ça c'est une chose qui me révolte !!
le président double son salaire alors qu'il y en a qui n'ont mm pas de quoi se payer à manger...
j'ai entendu parler aussi du type au cigare et du jet privée, c'est n'importe quoi !!!
c'est pour ça que je veux devenir présidente, pour changer tout ça ! mais le truc c'est que j'y connais rien à la politique...lol

mais c'est hallucinant y en a je les bafferai si je les avais sous la main !
Par MaxenceM le Lundi 12 juillet 2010 à 20:09
J'imagine mal l'année sans les aides ...

Merde, quoi.

Tu as raison de râler.
Charlène
Par alesia le Vendredi 16 juillet 2010 à 13:15
bien dit. J'ai bondi aussi...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3016267

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast