Mardi 26 août 2008 à 10:08

Préférences cérébrales


    Aujourd'hui, je voudrais vous parler de deux préférences cérébrales très importantes pour le comportement des individus sur le plan de leur humeur et de leurs sentiments :
        - l'optimisme  / pessimisme et la résistance au stress d'une part,
        - la perception émotionelle immédiate, affective ou objective, d'autre part.

    Beaucoup de mes correspondantes qui se sont adressées à moi parce qu'elles étaient tristes et dans la peine, étaient pessimistes de nature.
    Au contraire, celles qui surmontaient facilement leurs problèmes étaient en général de nature optimiste.
    C'est donc une préférence très importante quant à notre comportement et notamment notre résistance au stress.
    Je voudrais donc en examiner quelques composantes de cette préférence, concernant le présent, le passé et l'avenir..

    Ce qui différencie principalement l'optimiste du pessimiste, dans le présent, c'est leur réaction face au même évènement.
    L'un en voit surtout les bons cotés (“le verre à motié plein”), alors que l'autre en voit au contraire tous les inconvénients  (“le verre à motié vide”).
L'un va donc plutôt vers la joie et l'autre vers la tristesse.
    Donc face à la même situation, l'un sera serain et gai et l'autre soucieux et triste.

    L'autre caractéristique importante est l'attitude très différente vis à vis du passé.
    L'optimiste, lorsqu'il a fait une erreur, ou lorsque les événements se sont montrés défavorables, réfléchit aux causes, essaie de tirer les leçons pour ne pas refaire la même erreur, puis tourne la page et pense au futur.
    Le pessimiste ressent de nombreux regrets de ce qu'il n'a pas su ou osé faire, et remords de ce qu'il a fait de travers. Et ces remords et les regrets lui empoisonnent la vie. Il culpabilise sans cesse.
    Il résulte de ces attitudes que l'optimiste, après un problème qui l'a atteint émotionnellement revient assez vite à une vision plus rationnelle et objective, alors que pour le pessimiste, les émotions et pensées tristes tournent en rond dans son cerveau émotionnel, sans que son cortex frontal vienne y mettre de la raison.

    Du fait de ces deux attitudes le comportement est différent vis à vis du futur. L'optimiste a une certaine confiance en lui et une certaine assurance, alors que le pessimiste est inquiet et craintif du lendemain.
    Le pessimiste est par nature beaucoup plus stressé que le pessimiste.



    Les effets de ce stress peuvent être différents en fonction d'une autre de nos préférences cérébrales, qui a été étudiée notamment par le psychologue américain d'origine russe, Plutchik : la “perception émotionnelle immédiate”.

    Le cerveau a des temps de réaction très variables. Des perceptions qui paraissent importantes au cerveau ainsi qu'un signal émotionnel inconscient sont transmis par nos sens en quelques centièmes de seconde, via une plaque tournante que l'on appelle le “thalamus”, aux centres amygdaliens, qui sont responsables des réactions de peur, de colère et de déclenchement d'émotions, et des réactions physiologiques correspondantes notamment de sauvegarde de l'individu.
    Au contraire une réaction logique et sensée de la pensée n'est possible qu'au bout de quelques secondes.
    Il est donc normal qu'en matière de perception notre cerveau ait d'abord une perception immédiate instantanée d'ordre affectif, et que ce ne soit qu'ensuite, qu'il puisse analyser  et interpréter logiquement les sensations, c'est à dire raisonner.
    Toutefois cette sensibilité de perception instantanée émotive est variable en durée et en intensité selon les individus.   
    On appelera « A » la tendance à une grande sensibilité de longue durée, (A comme affectif) et « O » la tendance à une faible sensibilité émotive et de courte durée,  (O comme orientée), qui cèderont ensuite le pas à la perception normale interprétée par notre cortex frontal, qui réfléchit et pense, selon les modes “S” ou “G” dont j'ai parlé dans mon précédent article.

    La personne de préférence “A” va être très sensible sur le plan émotionnel, à tout événement extérieur ayant une connotation altruiste et notamment au bonheur et surtout aux souffrances d'autrui.
    Elle sera émue jusqu'aux larmes en voyant des images ou en lisant des textes émouvants, en entendant des paroles ou une musique qui la touchent, en s'imaginant des scènes joyeuses ou tristes.
    Ses réactions immédiates sont donc émotionelles et subjectives.
    Ces personnes très sensibles ont souvent des crises de larmes lors qu'elles ont un gros problème et ont du mal à réagir rapidement.

    Au contraire, la personne de préférence “O” ne ressentira, face à la même perception qu'une faible émotion de courte durée, et cherchera rapidement à analyser la situation, c'est à dire à parvenir à une perception objective des faits, peu chargée émotionnellement.

    Il est certain qu'une personne pessimiste, qui prend des décisions en fonction de valeurs et de goûts (préférece “V”) et a donc tendance à être moins logique et objective, et de plus, est très sensible (préférence “A”), aura tendance à exagérer l'importance d'évènements faiblement négatifs, qui alors l'angoisseront et la traumatiseront, alors que celle de préférence “optimiste”, logique “L” et objective “O”, sera très peu touchée et se rétablia d'elle même facilement et sans délai.

    Pour en revenir au couple, il est certain que deux optimistes peu sensibles verront la vie en rose, que deux pessimistes très sensibles renforceront mutuellement leur stress, alors que deux personnes de préférences opposées pourront sans doute, compenser l'une l'autre leurs tendances à un pessimisme ou optimisme exagéré.

Par Eucalyptus le Mardi 26 août 2008 à 11:48
Excusé moi lancien... si vous dites que vous n' avez pas de corps astrale, cela veux donc dire que vous ne croyez pas à la vie après la mort?

ceci est hors sujet de ce que vous avez écrit mais c'était un commentaire pour dire que c'est bien triste de ne pas croire à ça, de ce dire que l'on existera plus après se monde, et je vais vous faire rire car je vais vous parlez de la réincarnation,

mais ça je n'y croit pas trop car ce ne se prouve pas et la, j'ai un rituel qui nous fais voir pendant nos rêve nos vie antérieur, mais qui dit que se ne sont pas notre imagination, Personne le sait! Mais quand je serait majeur, je ferrait ce rituel et je verrait bien se que sa donne...
Par kaa le Mardi 26 août 2008 à 12:29
serais-je de nature pessimiste :s
Par Eucalyptus le Mardi 26 août 2008 à 18:49
Bonjour lancien,
si vous vous souvenez de se fameux article sur le raton laveur qui n'en était pas un, et que depuis, vous ne l'avez toujours pas corrigé, il était temps que je vous montre mon dernier article que j'ai créé spécialement pour vous, parlant de ses petit raton laveur, que j'ai chercher ce matin, sur Wikipédia, bonne continuation pour votre blog!
Et, si vous trouvez que mon cochon d'Inde Tutu a une fourrure extraordinaire, pour vous informé, c'est un cobaye rosette, et que tout les rosette ont les poils hérisser par certain endroit de leur corps, et pour 7 ans, ils à une allure de jeune! il à fait deux petite femelles, et son poil brilles,cela prouve qu'il est en pleine forme. Mais il ai maigre, et il n'ai pas souple comme avant! il est tout raide quant on le porte. mais ils est très gentil même si à un moment passé il avait la teigne, il se mettait sur le dos et il était comme paralysé et il avait mordu le doigt de mon frère... il a survécue à cette maladie pourtant grave, et il à un problème a l'œil gauche qui gonfle et fait de l'humeur depuis qu'il est jeune; mais ils ce porte bien et avec des vitamine qu'on leurs donne il sont en pleine forme!

 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2659775

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast