Lundi 10 septembre 2012 à 8:05

Enseignement, école, fac

http://lancien.cowblog.fr/images/images/google.jpg

                       La photo ci dessus, vous l'avez sûrement remarquée en allant chercher un renseignement sur Google. Je trouve que c'est une image plaisante pour la rentrée, bien que Google l'ait cogitée pour le 46ème anniversaire de Star Trek, mais, pour moi, elle ressemble à une salle de classe (le bureau de l'instituteur, le tableau noir, les élèves hirsutes).
                        C'est la rentrée, et l'on me demande : " Comment faire pour mieux réussir dans mes études".
                        S'il y avait une recette miracle, cela se saurait, mais je peux cependant vous donner quelques conseils pratiques.
 
                        D'abord, ne pas veiller trop tard le soir et bien dormir, d'autant plus que souvent vous devez vous réveiller tôt les jours de classe.
 
                        On peut mettre un magnétophone qui récite vos leçons pendant que vous dormez, vous ne les saurez pas mieux pour autant. Toutes les études ont montré que le cerveau n'enregistrait ainsi rien de nouveau pendant le sommeil, et que c'était donc inutile.
                        Par contre le sommeil est indispensable pour bien retenir ce qu'on a appris étant réveillé, et par ailleurs pour bien comprendre et retenir, au réveil, avec un esprit clair.
                        Je l'ai déjà décrit dans mes articles sur le sommeil, le cerveau évacue alors tous les souvenirs inconscients ou superflus de la journée précédente, et l'on se retrouve au matin avec une mémoire "nettoyée" et prête à acquérir de nouveaux éléments. C'est cette élimination "en vrac" qui donne lieu à nos rêves incohérents, lors de micro-réveils.
                        Mais en même temps le cerveau classe et organise les souvenirs qu'il garde, renforçant les connexions des neurones qui les concernent, avec d'autres neurones qui gardent des souvenirs ou connaissances analogues ou hiérarchiquement voisines. Il y a ainsi, une consolidation de ce qu'on a appris.
                        Encore plus extraordinaire, les images d'IRM ont révélé que, lors de processus d'apprentissage, le cerveau "répète" pendant le sommeil, les actes de l'apprentissage, pour renforcer les connexion et mieux les mémoriser. Ainsi la personne qui a étudié la veille un morceau de piano, le rejoue mentalement pendant le sommeil et le cerveau et le cervelet envoient des ordres aux centres qui commandent les muscles des doigts, mais ces derniers ne bougent pas, parce que le sommeil bloque la transmission aux membres de l'influx nerveux.
                        Un sommeil suffisamment long et paisible est donc essentiel dans tout processus d'apprentissage, et, pour un jeune, sept heures de vrai sommeil est un minimum.
 
                        Ensuite il vous faudra un minimum d'attention pendant tous les cours.
 
                        L'attention c'est en grande partie volontaire. C'est ne pas faire autre chose, c'est ne pas penser à autre chose; c'est essayer de suivre, de comprendre, de retenir.
C'est une habitude à prendre, de se consacrer entièrement à la tâche actuelle, et ne penser ou ne commencer les autres tâches que plus tard, rester sur la chose à accomplir aussi longtemps qu'elle n'est pas terminée ou avancée au stade prévu initialement.
                        Cela suppose aussi que l'on se coupe de ce qui peut vous distraire : l'extérieur, les copains, le téléphone, internet, le temps de réaliser ce qu'on a à faire.
                        Il est certain que si vous tapez un SMS pendant le cours, c'est comme si vous n'y assistiez pas et ensuite vous serez largué(e) pour le reste de l'heure.
                        Le bon sommeil est une des conditions de l'attention; si vous avez mal dormi, vous dormirez en classe. Travailler nécessite un effort et la fatigue ne le favorise pas.
 
                        Enfin vous n'aurez pas, à long terme, de bons résultats sans un minimum de travail et d'exercices appliqués, même si, sur le moment vous avez quand même de bonnes notes, en ne faisant pas grand chose.
                         Je connais de nombreux exemples de jeunes, qui étant intelligents, ont eu facilement leur bac en ne fournissant pas de travail, d'autant plus qu'aujourd'hui, le niveau de l'examen a fortement baissé et que l'on demande surtout de savoir un minimum de cours, et la résolution des exercices est presque expliquée dans l'énoncé. On n'a plus guère à chercher, à être créatif, juste réfléchir un peu, sauf peut être en philo, où il faut tout de même imaginer sa dissertation après avoir rassemblé ses données.
                        Seulement, ainsi, ils ont pris l'habitude de flemmarder, de faire de nombreuses autres choses, d'avoir presque une addiction pour facebook, internet, les jeux ou son mobile.
                        Alors quand ils arrivent dans le supérieur, dont le niveau a beaucoup moins baissé, ils sont débordés, n'ayant pas acquit de méthode de travail et n'ayant pas l'habitude d'en fournir. Ils lâchent prise et ont beaucoup de mal à rattraper ce qu'ils n'ont pas assimilé. Certains même abandonnent en route.
                        Par ailleurs dans le supérieur, on demande une quantité de réflexion, d'applications abstraites ou concrètes, d'exercices et donc de recherche et de créativité, beaucoup plus importante que dans le secondaire, et avoir négligé de faire de nombreux exercices avant le bac et ne se contenter que d'apprendre le cours, est un handicap pour la suite des études.
                        Le travail que l'on a à faire en classe avant le bac, n'est pas uniquement destiné à apprendre des connaissances, mais aussi à apprendre à travailler, et je constate que malheureusement, ni les élèves, ni même les professeurs, ne savent plus comment faire acquérir cette qualité.
                        Tous les jeunes que je connais et qui, malgré les nombreuses tentations, travaillaient beaucoup, ont non seulement réussi brillamment leur bac, mais ensuite leurs études supérieures.
Par MiMiNe le Lundi 10 septembre 2012 à 9:43
Bon au début j'ai cru que c'était moi qui voyait double mais je me dis quand même Chevrette et moi on touche pas aux drogues ! :)
Par alyane le Lundi 10 septembre 2012 à 11:14
Les études supérieures demandent beaucoup plus d'effort et de constante que le bac.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3205403

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast