Mercredi 30 décembre 2015 à 9:19

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/47447656cdd8desmedecinsdansunhopitaldemonroviaaua54cd08a9cb3a5ad4156acfc53ddb00a.jpg

J’ai lu dans le presse médicale anglaise un article inquiétant   (http://www. thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099%2815%2900546-0/fulltext ).

    A la suite des épidémies importantes de fièvre Ebola en Afrique (j’ai fait plusieurs articles çà ce sujet), notamment en Sierra Léone, les médecins ont étudié pour la première fois sur le terrain et par des examens des malades guéris, les éventuelles séquelles de leur maladie. Il y avait peu de données sur ce sujet parce qu’il y avait peu de survivants et la priorité était la lutte contre la maladie.
    Celle ci étant, au moins pour un certain temps, éliminée, les études des personnes qui en sont réchappées ont pu être faites.

           Voici l’une des conclusions : « 277 survivants (dont 57% de femmes) ont été examinés pour cette étude entre le 7 mars et le 24 avril, quatre mois en moyenne après leur guérison. 76% d'entre eux souffraient d'arthrite, 60% de problèmes de vue, 18% d'une inflammation à l'oeil (menaçant potentiellement la vue) et 24% de troubles de l'audition comme les acouphènes. »

    L’étude n’est pas totalement probante car il n’y avait pas de groupe de comparaison témoin valable de personnes non infectées par la maladie, et les examens de troubles auditifs sont insuffisants, faute de matériel.

    L’un des problèmes important est de savoir si des virus subsiste,t encore dans quelques parties de l’organisme : yeux, oreilles, organes génitaux…
    Il serait intéressant de poursuivre ces études et notamment de rechercher dans les dossiers médicaux si des analyses pourraient indiquer la gravité de l’infection au moment de la maladie, liée notamment à la quantité de virus présente dans le corps.
      Malheureusement les moyens médicaux de ces pays en matériels, laboratoires et personnel médical sont très insuffisants.

    Si la lutte contre la maaldie d’Ebola a fait des progrès certains, malheureusement il semble que des séquelles graves puissent encore subsister.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3275624

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast