Mercredi 12 octobre 2016 à 16:17

Psychologie, comportement

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/a2d13e8a.jpg


Il y a quelques mois, quelqu’un avec qui je discutais me disait « En aucun cas je ne pourrai comprendre vos arguments » !
    Ce n’est pas courant de rencontrer quelqu’un d’aussi déterminé à ne rien écouter et à ne faire aucun effort vers l’autre.
    Mais il arrive souvent de discuter avec quelqu’un d’intolérant, qui ne veux pas évoluer dans ses idées. Pourtant c’est un processus indispensable pour faire des progrès.
    Certes nous défendons tous nos idées et cela est normal, sinon nous serions influençables et moutonniers. Mais il faut savoir changer d’opinion si on trouve une solution meilleure.

    Les études sur l’entêtement montrent que nous privilégions les hypothèses et les données qui sont en faveur de nos idées et que nous négligeons ou accordons moins d’imporatnce à celle qui les contredisent ou les nuancent.
    Nos idées préexistantes changent en fonction de la manière dont nous voyons notre environnement et le comportement des autres, (ou en fonction de ce qu’on nous montre et nous fait croire).
    De plus nous avons de nombreux préjugés, en fonction des stéréotypes de notre civilisation, de notre éducation et notre instruction, des croyances et des rumeurs diverses.
    Internet, ses sites et les réseaux sociaux,sur lesquels, à coté de connaissances vraies, on trouve aussi n’importe quoi, écrit par n’importe qui, ne font que renforcer cette tendance.
    Et quand on n’a pas de préjugés sur un sujet, on se forme une opinion dès les premières impressions, notamment émotionnelles.
    En fait même de bon arguments fiables ne sont pas forcément efficaces. Souvent la première information prévaut même si elle est fausse. Le contexte émotionnel joue aussi : une information catastrophique prendra plus facilement le pas sur deux informations positives si elle est donnée en premier, alors que si ce sont ces deux informations positives qui sont énoncées d’abord, la catastrophe sera minimisée.
    Par ailleurs les neurobiologistes ont montré que rester sourd aux arguments de son interlocuteur, active le système de récompense en libérant de la dopamine.!

    Ces difficultés à réagir objectivement font non seulement partie de notre quotidien, mais interviennent même dans des domaines où la subjectivité est préjudiciable, par exemple la médecine ou les tribunaux. Dans le domaine juridique, malheureusement la présomption d’innocence ou de culpabilité influence fortement enquêteurs, juges ou jurés.
Et certains dans le doute préfèrent ne pas risquer de condamner un innocent, alors que d’autres préfèrent de pas risquer de laisser en liberté un coupable.
    Et au niveau des enquêtes, on a tendance à rechercher des preuves pour confirmer les idées que l’on s’est fait par avance. C’est aussi un danger dans la recherche, lorsqu’on a tendance à trop tenir aux hypothèses de départ, sans regarder des chiffres qui en font douter.
    Des constatations sous IRM ont montré que des partisans d’un bord politique, lorsqu’ils écoutaient les séances de discussions entre les candidats des deux bords, remarquaient beaucoup plus facilement les contradictions du candidat opposé à leurs idées.
    Enfin, lorsqu’on reconnait que nous avons raison (ou que nous avons emporté la discussion, même avec de mauvais arguments, là encore, les centres de récompense nous donnent leur dose de dopamine.Et cela ne fait que renforcer notre opinion.
    Donc pour aboutir à la vérité, il faudrait mettre en doute nos opinions préexistantes et critiquer froidement et objectivement toutes les informations qui nous sont données ensuite.
    Mais pour cela il faut aussi savoir écouter l’autre, comprendre ce qu’il nous dit, et observer notre environnement.   
Par jazz le Samedi 15 octobre 2016 à 16:25
un "jazz" musical bonjour jean-pierre
passant te souhaiter un bon w end
A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3277220

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast