Jeudi 21 avril 2016 à 8:03

Informatique, médias, internet

 http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/images2.jpg

    Deux de mes correspondantes ont des ennuis avec leur ordinateur, l’une parce qu’elle a effacé une donnée qu’elle aurait voulu garder, et l’autre qui, au contraire, craint de n’avoir pas complètement éliminé une autre donnée qu’elle voulait absolument supprimer. Certains d’entre vous se posent aussi la question d’éliminer des données sur Facebook ou sur un site analogue, et d’empêcher Google, ou autre, de venir prendre des information dans votre ordinateur.
    On me demande aussi si ces éliminations de données sont analogues dans la mémoire humaine et dans celle d’un ordinateur.

    Dans un ordinateur, les données sont mémorisées en modifiant l’état physique binaire d’un support, en faisant appel à des phénomènes optiques, magnétiques ou de changement de structure.
    C’est vrai pour un disque dur, une clé USB, un CD ou un DVD, ou les petites cartes que l’on met dans les téléphone ou les appareils photos, ou les puces des cartes de crédit ou les clés d’accès à des portes d’immeubles.
    La plupart des supports sont réinscriptibles, c’est à dire que l’on peut effacer les données et éventuellement réutiliser la place pour stocker de nouvelles données.
    Certains supports (des DVD par exemple), ne sont pas réinscriptibles, mais on peut en général les effacer.. Mais c’est un acte volontaire : il est très rare que les données s’effacent d’elles mêmes. Il faut un phénomène extérieur très important (incendie, champ magnétique intense). Ce qui est plus fréquent c’est qu’électriquement, on ne puisse plus y accéder (par exemple disque dur qui ne tourne plus).

    Parlons d’abord d’un ordinateur isolé. Quand vous effacez une donné volontairement (ou par erreur), vous n’effacez que son adresse sur un catalogue. Cette adresse étant effacée, l’ordinateur n’y accède plus. Mais tant qu’il y a assez de place sur le disque dur, il est peu probable que la place qu’occupaient les données soit utilisé pour en stocker de nouvelles
    Donc avec un logiciel spécial, qui parcourt tout votre disque, on peut reconstituer un catalogue des données effacées, et donc retrouver les adresses et y accéder à nouveau, si elles n’ont pas été recouvertes par de nouvelles informations.
    Par contre, si vous avez utilisé un mode d’effacement dit « sécurisé », qui est très long, ou que vous avez réinitialisé votre disque dur ou autre support, les données sont alors totalement effacées. Théoriquement l’état des nouvelles données d’un disque dur n’est pas tout à fait le même, si précédemment il y avait un « 1 » ou un « 0 » à la place précédente. Donc des services très outillés, comme la police, pourront peut être récupérer les anciennes données, mais c’est très aléatoire, et cela nécessite un appareillage spécial très onéreux.
    Donc si vous avez simplement effacé par erreur des données, (en les mettant à la corbeille), un dépanneur informatique doit pouvoir les récupérer si vous le demandez assez vite (avant que la place n’ait été réutilisée).
    Mais un accident peut arriver à votre disque dur ou à votre ordinateur. Il est donc recommandé de sauvegarder les données sur un deuxième support, afin de pouvoir les y récupérer en cas de besoin, à partir de votre ordinateur ou d’une autre machine. Personnellement je le fais sur un disque de sauvegarde tous les 2 ou 3 jours. Les ordinateurs ont des logiciels qui permettent de sauvegarder rapidement uniquement ce que vous avez modifié depuis la sauvegarde précédente.

    Voyons maintenant ce qui se passe si vous êtes en réseau, et que vous êtes connecté à internet et à un « Cloud » ou un site d’interconnexion comme Dropbox.
     En fait tout se passe comme si vous étiez connecté à un disque dur de sauvegarde qui serait sur votre bureau, mais avec trois différences.
    Ce n’est pas vous qui actionnez ce support et donc il peut être en maintenance ou en panne. 
    Vous le partagez avec d’autres et vous n’y avez qu’une place limitée (gratuite, puis payante).
    Vos données sont stockées sur un support qui est géré par des informaticiens, qui peuvent donc accéder à vos données. Les personnes qui gèrent l’ordinateur peuvent donc analyser les données que vous y avez stockées, et des hackers peuvent les pirater.
    Mais des hackers (et des entreprises comme Google ou autres), peuvent aussi pirater vos données sur votre propre ordinateur quand vous êtes connecté à internet.
    Stocker vos données sur un cloud ou sur un ordinateur d’un fournisseur internet, est effectivement une garantie de les retrouver si vous avez un ennui sur votre machine, à condition de déconnecter la modification simultanée de vos donnés sur votre machine et sur l’ordinateur de stockage distant.
    Par contre ne stockez pas des données sensibles, car on peut vous les pirater (les mots de passe, les données bancaires….).

    Comment éviter les ennuis sur votre propre ordinateur, si vous êtes lié à internet.?
    D’abord ne connectez votre disque de sauvegarde que lorsque vous voulez sauvegarder et ne vous connectez alors pas à internet. Une personne malveillante  ne pourra pas alors accéder à ce disque.
    Ayez un bon antivirus, qui détecte , lors d’intrusions, la mise en place de petits programmes sur votre machine.
    Lorsque vous avez fini de consulter internet, ou tous les soirs, allez dans votre navigateur et demandez lui de détruire l’historique et toutes les « données des sites », ces petits cookies, qui leur permettent de venir voir ce qu’il y a dans votre machine.
    Ne stockez pas de données très confidentielles sur votre machine (notamment les mots de passe ou identifiants bancaires. Si vous avez des données que vous ne voulez pas qu’on puisse lire, créez une partition « archive », à partir de laquelle vous n’allez pas sur internet et où vous sauvegardez ce que vous voulez maintenir à l’abri de hackers (je le fais pour les échanges de mails que j’ai avec mes correspondant(e)s.
    Sachez aussi que toutes vos recherches sur internet sont notées et analysées par Google, pour soi disant vous faciliter. En fait cela me les complique plutôt car Google m’oriente avant que j’ai fini de taper et se trompe 9 fois sur 10. Et par ailleurs on m’abreuve de pubs non désirées. 
    J’ai donc été sur les conditions de confidentialité et j’ai supprimé toutes les autorisations d’accès à mes recherches. Depuis je suis plus tranquille.

    Dans le prochain article, je regarderai comment on peut supprimer des données et je comparerai à al mémoire humaine.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3276394

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast