http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/Unknown-copie-7.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images3/images3-copie-1.jpg














       J'ai indiqué dans mon précédent article, qu'on pouvait récupérer des données perdues , parce que mise à la poubelle d'un ordinateur par erreur. Aujourd'hui je vais parler de la destruction volontaire de données comparée à l'oubli de notre mémoire humaine.

      Dans le cas d’un ordinateur, une donnée est enregistrés sous forme de « 1 » ou de « 0 », en fait une modification microscopique locale d’un phénomène physique par exemple magnétique. Cette modification est permanente sauf si on l’efface volontairement par un traitement physique approprié (mettre par exemple des « 0 » partout.)
    Dans le cas de notre mémoire de petits groupes de neurones représentent une entité : par exemple un visage, un mot, une couleur, une émotion etc…  Le souvenir renforce les liens entre eux, de telles sorte que si on se lie à l’un des groupes, on est alors liés aux autres groupes. On mémorise ainsi des scènes , des épisodes de notre vie, mais aussi des connaissances, notre expérience et des données concernant des entités diverses.
    Dans une partie du cerveau, l’hippocampe, est stockée l’adresse ou des adresses de certains de ces groupes, de telle sorte que lorsque votre cortex préfrontal, qui pense et réfléchit, évoque un aspect du souvenir, il se met en rapport avec l’hippocampe, qui le met en relation avec l’ensemble des groupes de neurones concernés par ce que l’on a mémorisé et qu’on veut « rappeler consciemment ».
    Cela ressemble plus au fonctionnement d’un central téléphonique qu’à celui d’un ordinateur.
    Au départ les éléments du souvenir sont issus de perceptions, notamment images, et de mots. Celles ci ne sont que temporaires et le cerveau fait un tri, orchestré en partie par le cortex préfrontal, et détruit pendant le sommeil les souvenirs sans intérêt en affaiblissant les connexions le concernant, ou au contraire, renforce les souvenirs intéressants et pertinents, en en rappelant inconsciemment pendant le sommeil tous ses éléments et en en renforçant les connexions à chaque rappel, tout ce travail se faisant insconsciemment.
    Par la suite, si nous ne pensons jamais à ce souvenir, la force des connexions va diminuer et si on ne le rappelle pas régulièrement, ce qui entretient ces connexions, le souvenir va s’appauvrir et tomber peu à peu dans l’oubli.
    Et si nous rappelons parfois notre souvenir, nous renforçons à nouveau les connexions, mais pas forcément de la même façon qu’à l’origine, Notre souvenir se transforme et évolue donc dans le temps

    Il y a là une différence fondamentale avec l’ordinateur
    Alors que la donnée enregistrée dans l’ordinateur est pérenne, si on ne modifie rien volontairement. Les mêmes élémeNts de données seront toujours enregistrées.
    Les données de notre mémoire humaine,au contraire, se transforment et évoluent dans le temps et elles peuvent même, peu à peu, se détruire et tomber dans l’oubli, si on ne s’en sert pas assez souvent et cela inconsciemment.
    Et l’on n’a malheureusement pas de disque de sauvegarde, sauf quelques écrits ou quelques photos ou vidéos, étrangers à notre mémoire biologique.

    Revenons à des données que vous voulez effacer sur votre ordinateur. C’est volontaire et facile : vous les mettez à la poubelle et vous videz celle-ci. Mais ce que vous supprimez c’est leur adresse. Comme je vous l’ai dit dans le précédent article, vous ne supprimez que leur adresse et elles restent inscrites sur le disque dur, (ou autre support), tant qu’on ne réécrit pas par dessus de nouvelles données.
    Si vous voulez faire disparaître intégralement les données il faut faire un « effacement sécurisé », mais c’est long car il faut alors que l’ordinateur remette à zéro tous les bits de la donnée en cause. Alors pour ne pas y passer des heures, je vous recommande de vider d’abord votre poubelle si elle contient d’autres données, puis d’y mettre seulement ce que vous voulez supprimer, et de faire alors la destruction sécurisée.
    Et si vous voulez modifier vos données il faut les rappeler sur votre ordinateur, les transformer, et réenregistrer.
    Mais les données correspondantes sont toujours présentes sur votre disque de sauvegarde, et il faudra le traiter aussi, si vous voulez les y supprimer.

    Ceci est valable pour un ordinateur isolé. C’est plus compliqué si vous avez stocké des données sur un cloud ou sur un serveur externe qui ne dépend pas de vous.
    En général ces serveurs mettent à votre disposition des procédures qui permettent de rappeler la donnée sur votre machine, de la modifier et la réenregistrer ou de la supprimer.
    Vous avez supprimé vos données, en ce sens que vous n’y accèderez plus, mais c’est une simple suppression d’adresse, pas une donnée sécurisée, et rien ne vous prouve que le détenteur du serveur (ou un hacker) n’a pas un endroit de sa machine où cees données sont encore présentes et peuvent être consultées par autrui.
    C’est donc très difficile d’être sûr que des données enregistrées à l’extérieur ont bien été supprimées.
    Il est même à peu près sûr qu’on ne supprime pas totalement des données de serveurs comme Facebook ou Google, qui les utilisent à des fins statistiques et de markéting, ce qui est leur gagne pain, puisque le service qu’ils vous rendent est gratuit.
    Personnellement je me sers le moins possible de Facebook et je détruis la plupart des moyens espions de Google, et je ne stocke sur le cloud que des données que je veux partager avec d’autres.
    On m’en a chapardées certaines, mais c’était sans importance.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3276418

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast