Lundi 28 juin 2010 à 7:42

Le bonheur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/1001850.jpg

     Je vous ai parlé dans un article de la pyramide de Maslow (article du 26 mai 2007). Je vous avais montré que, selon lui, une fois que les besoins essentiels à la vie étaient satisfaits (manger, dormir, logement, sécurité de l’environnement...) les besoins qui étaient essentiels étaient alors ceux d’appartenance, de reconnaissance, d’accomplissment, pour aboutir finalement aux valeurs spirituelles de toutes sortes (arts, lettres, religion, sciences,...).
   
    “Qu’est ce qui est important pour moi? Ma vie vaut elle d’être vécue ? Pourquoi?”,  ce sont des questions que je pose souvent avec mes correspondant(e)s qui ont des problèmes.
    Lorsque les besoins élémentaires sont satisfaits, les désirs de l’homme deviennent plus intellectuels et  leur but essentiel semble être de donner un sens à son existence, à notre présence parmi les autres.
    Est ce lié au sentiment de bonheur?

    La réponse à la quête du sens de sa vie peut être très différente d'une personne à l'autre, voire chez la même personne à des moments différents de sa vie.
    Cependant, les recherches de psychologie menées sur le sujet montrent que l'être humain donne du sens essentiellement à travers trois dimensions:
        - une dimension affective et relationnelle : l'amour, l'amitié et la famille ;
        - une dimension cognitive : les pensées, convictions, valeurs et choix philosophiques, appréciation de l'art ou connaissances scientifiques ;
        -  l'engagement dans une activité, professionnelle (y compris bien sûr les études) ou autre.
    Chacun donne du sens à sa vie au travers de son cœur, de son cerveau et de ses mains.

    Pour approcher ce que donner du sens à sa vie peut signifier, iil faut donc examiner ces trois dimensions : les relations affectives, les convictions personnelles et l'action, ce que je vais faire dans le présent article et les deux suivants.

    L’homme est un être de relations.
    De très nombreuses recherches ont mis en évidence que le sentiment d'appartenance et de liens dont parlait Maslow, est nécessaire à l'épanouissement et au sentiment de sa valeur personnelle.
    Plus que le nombre de personnes de l'entourage, c'est la qualité du soutien qui importe. Beaucoup (les introvertis notamment) préfèrent avoir quelques amis ou membres de la famille intimes plutôt que de nombreuses relations superficielles (encore que quand je regarde Facebook, je finis par me demander si c’est vrai.!)
    Il m’est arrivé à plusieurs reprises, dans ma jeunesse, de perdre des personnes qui m’étaient très chères et  je pensais “Le bonheur c’est d’avoir quelqu’un à perdre” (je ne le disais pas ainsi; cette formulation est de l’écrivain Philippe Delerm, le père du compositeur-interprète Vincent Delerm).
    C’étaient les gens que j’aimais qui donnaient surtout un sens à ma vie d’ado, puis de jeune.
    Avoir rencontré ceux que j'aime est évidemment une chance énorme qui rend tout à la fois plus lumineux et plus tragique, puisqu'il y a un risque, à chaque seconde. Si je n'avais pas rencontré ceux que aime, ou si je les perdais, je pourrais trouver la sérénité et même goûter quelques plaisirs, mais rien ne remplacerait vraiment ceux que je n’aurais pas ou plus, sauf de retrouver à nouveau cet amour et cela n’efafcerait pas le souvenir passé..
    Les relations sociales positives jouent un rôle essentiel dans l'équilibre psychologique. Les personnes qui ont cet avantage trouvent leur vie plus satisfaisante et supportent mieux les coups du sort et les ennuis matériels ou psychologiques.
    Ce n’est pas uniquement “recevoir”. Apporter aux autres est tout aussi valorisant. . Les parents, les enseignants le savent bien : aider à grandir nourrir, éduquer, consoler, donner du bonheur, être important pour quelqu’un est une source de joie.

    Les discussions que j’ai avec mes correspondant(e)s sur l’amour me suggèrent aussi quelques réflexions que je voudrais vous faire partager.
    Je connais divers couples qui me semblent plus ou moins heureux.
    Ceux qui me semblent les plus solides ne sont pas les plus favorisés, mais ceux qui au contraire, font face aux difficultés, qui continuent leurs études en faisant des petis boulots pour compléter leurs bourses, qui sont suffisamment courageux et solidaires pour se soutenir mutuellement dans la lutte de tous les jours, et qui petit à petit bâtissent leur avenir, sans vouloir tout posséder rapidement.
     Ils savent saisir les petites joies de tous les jours, profiter de choses simples et trouvent un certain plaisir, dans leur travail d’une part, mais surtout dans leur amour mutuel et dans l’amitié de leurs amis, et souvent dans les liens avec leur famille.

    Une autre réflexion sur l’importance des “relations sociales positives”  m’est inspirée par des jeunes qui ont une certaine mélancolie et une certaine tristesse, car elles ses sont laissées enfermer dans une certaine solitude, pour des raisons diverses.
    Je comprends parfaitement que l’on attende pour avoir un petit ami de trouver quelqu’un qui corresponde à vos goûts et réponde à votre amour. Mais il ne faut pas que l’introversion et la timidité ou le manque de confiance en soi vous entraîne aussi à n’avoir que trèès peu d’amis.

    Ce sont ces constatations issues de mes contacts au cours de ma vie professionnelle et depuis six ans, avec les jeunes des blogs, qui m’ont incité à reparler du bonheur et de ses multiples aspects, en essayant pour ne pas me cantonner à mes seules idées de donner quelques informations sur le point de vue de certains psychologues ou chercheurs.

   
Dans mes deux prochains articles je continuerai cet examen en regardant les deux autres aspects : culture de l'esprit et action.
Par alyane le Lundi 28 juin 2010 à 8:02
Cyrilnuk dit que la filiation et l'appartenance sont importants pour l'équilibre...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3013099

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast