Samedi 8 mai 2010 à 8:34

Zoologie, botanique, évolution

     J’ai vu il y a une quinzaine de jours, une émission de Thalassa où l’un des sujets était consacré aux pieuvres géantes. C’était assez extraordinaire et j’ai pensé que vous résumer ce que j’avais appris pouvait vous intéresser.
    Mais comme il y a pas mal de choses à dire, je ferai trois articles.

    Cette émission nous a montré l'île de Vancouver, au Canada, où vivent les pieuvres géantes du Pacifique, l'aquarium de La Corogne en Espagne, l'île de Capri et les laboratoires de recherche à Naples, ou des scientifiques étudient le comportement des pieuvres, animal parmi les plus intelligents.
     Les photos qui agrémenteront  mes articles sont tirées du film de Thalassa, mais j’ai dû les transformer en photos jpeg et leur qualité est moins bonne que dans le film.

    Une pieuvre (ou un poulpe) : un animal repoussant, mou, visqueux et gluant, érigé en monstre des profondeurs dans l’imaginaire des hommes depuis notamment le récit d’un roman de Jules Verne d’une immense pieuvre attaquant et bloquant le sous-marin Nautilus dans les profondeurs de l’océan.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/pieuvrepirate.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/coquillage-copie-1.jpg



    Mais avouez que celle de l’image ci contre, à droite a une tête bien sympathique.! On dirait un bébé dans son berceau !





    Le mot poulpe vient du grec polypous, qui signifie plusieurs pieds.
Le mot pieuvre est d'origine plus récente et est introduit en 1865 dans la langue française par Victor Hugo dans son roman Les Travailleurs de la mer et aurait pour origine un terme utilisé par les pêcheurs de Guernesey.
    Mais c’est un animal solitaire et calme et la réputation de monstre qui lui a été faite est fausse. En plongée, on l’approche en général sans danger.

    On ne connaît pas l’origine de la pieuvre, mais il semble qu’elle était déjà présente sur terre il y a 500 millions d’années : pas étonnant qu’elle soit très intelligente !!
    Il y a plus de deux cents espèces de pieuvres, (octopus), mais seules une dizaine sont étudiées.
    Les mensurations des pieuvres bien qu’impressionnantes sont loin d’être aussi gigantesques que les récits des marins le laissaient supposer.
    Certaines sont même très petites : un corps de l’ordre du centimètre; la plupart pèsent quelques kilogrammes et ont une envergure de l’ordre du mètre, mais il y en a de fort grandes : le record connu semble être une pieuvre de 272 kilos et 20 mètres de bras à bras (des tentacules de 9 mètres) !

    La plupart des pieuvres n’ont une espérance de vie que de quelques mois.
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/pieuvreoeufs.jpgMais les pieuvres géantes peuvent vivre jusqu’à 5 ans à condition de ne pas se reproduire, pour les femelles.
    En effet une pieuvre femelle peut pondre jusqu’à 100 000 oeufs, qu’elle nettoie et aère pendant 40 à 200 jours selon les espèces, jusqu'à ce qu'ils éclosent. Comme elle ne se nourrit pas pendant cette période de surveillance permanente , elle meurt d’épuisement peu après l’éclosion.
   
    Il faut reconnaître que la pieuvre est un animal peu banal :
2 yeux énormes, 3 cœurs, 8 tentacules, 9 cerveaux,
    Alors voyons d’abord à qui il ressemble anatomiquement.

    Le corps des pieuvres est mou, ne conservant en guise de squelette que deux petits bâtonnets allongés situés dans son enveloppe externe, le “manteau”.
    Grâce à ce corps mou, elle peut fuir avec plus d’agilité et se dissimuler dans des trous. Non seulement, elle peut s’enfouir mais elle est aussi capable de reboucher le trou avec un caillou ou un coquillage.
    Il y a environ 500 millions d’années, la pieuvre était un mollusque à coquille. On pense que c’est pour mieux fuir les prédateurs qu’elle a peu à peu abandonné sa lourde coquille

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/pieuvreoeil.jpg

    La pieuvre est sourde et muette. Par contre, elle a deux énormes yeux, sa vue est excellente et elle dispose de papilles gustatives jusque sous les ventouses de ses bras.
    Elle ne discerne pas les couleurs mais accommode bien sa vue aux variations de distance et de luminosité.

    Les tentacules sont au nombre de huit. Chez le mâle, le troisième bras dorsal, s’est différencié en organe sexuel copulateur.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/pieuvreventouses.jpg
    Les bras ont le pouvoir de se régénérer. Sectionnés, ils cicatrisent et repoussent. Les ventouses sont constituées d’une chambre adhésive entourée d’un anneau strié qui se contracte. Chaque bras porte 240 ventouses qui peuvent être articulées une à une.La force des ventouses a été mesurée en laboratoire. Une pieuvre commune de 1,3 à 2,5 kg peut tracter une proie de 18 kg !


    En temps normal, elle se déplaçe plutôt au ras du sol du fond de la mer, qu'elle effleure à peine de la pointe de ses tentacules. Mais elle nage aussi d’une façon particulière : refoulant l'eau de mer par un siphon, la pieuvre se propulse pour échapper à ses poursuivants comme un avion à réaction. Elle prend la fuite en projetant un nuage d'encre sécrétée dans sa « poche au noir ».Cette encre est un simple leurre et n’est pas toxique.

    La pieuvre a 3 coeurs : Le cœur principal  est aidé par deux petits cœurs branchiaux qui pompent le sang oxygéné par les branchies.
La pieuvre a le sang bleu (mais n’est pas royaliste pour autant !! lol ), et non rouge comme chez les vertébrés à cause de l'absence d'hémoglobine, qui est remplacée par l'hémocyanine.

    Doublant son poids presque tous les trois mois, la pieuvre est dotée d'un féroce appétit. Surtout friande de crabes et de coquillages, elle en rejette les carapaces et coquilles. Mais elle ne déteste pas non plus les poissons.
  
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/pieuvremange.jpg
  La bouche qui s'ouvre entre les tentacules, est armée d'une paire de mandibules cornées normalement invisibles en forme de bec de perroquet.
    Admirez cette pieuvre qui mange un coquillage en le tenant avec une de ses tentacules.
    C’est à l’aide de ce bec qu’elle déchiquette la victime avant de l’avaler.
    Comme le ferait un reptile, elle paralyse sa proie à l’aide d’un poison, le cephalotoxin, et un enzyme aide à la prédigestion.
Il lui faut environ 12 h pour digérer totalement.

    La pieuvre a 9 cerveaux : l’un central qui coordonne et s’occupe notamment des métamorphoses de couleur et d’aspect, et un dans chaque tentacule qui contrôle leur mobilité et leur adresse qui est extraordinaire.
  
  Cette association de cerveaux multiples confère à cet animal des comportement extraordinaires qui nous étonnent.

    Demain nous parlerons de l’intelligence de la pieuvre
Par Tote le Samedi 8 mai 2010 à 8:50
Cool eh ben je reviendrai demain !
J'adore les pieuvres (comme c'est étonnant... !) Mais j'ignorais qu'elles avaient 9 cerveaux (!!!) et 3 coeurs. Carrément.
Par alyane le Samedi 8 mai 2010 à 9:03
On dirait un animal préhistorique, avec une intelligence qui a traversé les siècles et qui s'est adaptée.
Par n9wb0rn le Dimanche 9 mai 2010 à 6:13
Je me souviens de l'introduction de mon professeur lors du cours sur les céphalopodes : "La pieuvre est un animal aquatique qui serait capable de dominer le monde terrestre s'il n'y existait pas de contraintes"...Un animal très intelligent, certains octopus ne sont pas à manipuler par contre car ils peuvent être très venimeux comme l'octopus à anneaux bleus qui est pourtant si mignon !

Cet article est très intéressant !
Par maud96 le Dimanche 9 mai 2010 à 14:54
J'adore ces 2 articles sur les octopus ! vivement les suivants ! J'aimerais bien avoir 4 servo-cerveaux indépendants au bout de mes pieds et de mes mains en plus du "central"... Le petit dessin marrant de la pieuvre "pirate", il est de Tote, non ? Tout à fait son style !
Par maya le Samedi 8 octobre 2011 à 16:53
Merci pour ce site très intéressant.
Je viens d'apprendre aujourd'hui (14 h 30 sur France 5) que l'espace nécessaire pour qu'un poulpe s'évade correspondait à la distance qui séparait ses deux yeux.
Cordialement.
pollux
Par visiteur le Lundi 8 mai 2017 à 13:34
Bonjour, je viens de lire cet article que j'ai trouvé très interressant. Je suis tombée dessus par hasard puisque moi aussi je viens d'écrire un article sur la pieuvre. Il est plus axé l'anatomie du cerveau mais je pense que d'autres articles vont suivre. Si quelqu'un est interressé, n'hesitez pas à visiter mon blog!
Par visiteur le Lundi 8 mai 2017 à 13:35
Voici l'adresse de mon blog. wildlifephysio.wordpress.com
Bonne journée.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2994184

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast