Mercredi 26 mars 2014 à 7:08

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/PHO8365b7f66b2711e3bf63deba09148484805x453.jpg

     La télévision a beaucoup parlé, il y a un mois, de l’implantation d’un coeur artificiel, mais les journalistes n’ont pas expliqué son fonctionnement.
    J’ai donc cherché à comprendre et j’ai consulté divers sites où j’ai trouvé des films, qui expliquaient comment fonctionnaient certaines parties de ce coeur. Peu à peu, je pense avoir compris  et peut être certain(e)s d’entre vous, qui n’ont pas eu le temps de faire cette recherche, seraient intéressés par cette question.
   Je ferai aujourd’hui un article général et demain j’expliquerai ce fonctionnement en images.

    L’insuffisance cardiaque est une maladie primordiale du XXIe siècle, près de 100 000 personnes en France. Pour certains de ces patients, fortement atteints, le cœur artificiel pourra être une solution. Cela permettra de résoudre les problèmes de pénurie de greffes cardiaques. On en réalise 200 par an en France, mais cela ne couvre pas tous les besoins des patients, car il n’y a pas assez de greffons.
    Avec ce cœur artificiel, c’est une nouvelle ère de la chirurgie cardiaque qui s’ouvre.     De nombreux pays voulaient être les premiers, dont les Américains, et pourtant cela a été réussi en France !

    Un patient de 75 ans a reçu, le 18décembre 2013, un cœur entièrement artificiel, implanté dans son thorax. L'opération a duré un peu plus de dix heures et mobilisé 16 personnes. C'était pour le patient une opération de la dernière chance. À 75 ans, l'homme était trop âgé pour espérer bénéficier d'une greffe cardiaque; il souffrait d'une insuffisance cardiaque terminale, stade auquel un patient peut à tout moment faire un œdème pulmonaire, et où l'espérance de vie se compte en mois, voire en semaines.
    Ce cœur artificiel a été mis au point par le Professeur Carpentier, ( éminent cardiologue, à droite sur la photo ci-dessus), avec l’aide de la société Carmat, filiale créée en 2008 par Matra et EADS), et implanté par le professeur Latrémouille (à gauche sur la photo), à l’hôpital Georges Pompidou.
    L’opéré a supporté son opération, avait récupéré ses facultés mentales et n’avait plus besoin d’assistance respiratoire, se nourrissait normalement et commençait même à marcher. Il est malheureusement décédé au bout de 75 jours, le 3 mars. On dit aujourd'hui qu'il y aurait eu un court-circuit dans la machine, mais je ne sais si c'est vrai. Mais cet homme devrait être décoré pour le courage dont il a fait preuve et on devrait parler au moins autant de lui que des médecins concernés.

    Sa mort ne remet pas en cause la validité du cœur artificiel, même s'il a eu une petite défaillance, mais il ne faut cependant pas croire que ce cœur va remplacer toutes les greffes cardiaques avec un cœur humain normal.
    Pesant 900 grammes, plus lourd qu'un coeur humain (300 g), il ne peut être implanté que chez des personnes corpulentes : il est compatible avec 70% des thorax des hommes et 25% de ceux des femmes. Il consomme 2è watts.
Autre obstacle, le prix. Ce coeur high-tech coûte environ 160.000 euros, autant qu'une greffe et ses suites opératoires.
    Après la phase dite «de faisabilité» qui doit inclure 4 patients, l'expérimentation devrait être étendue à 22 patients. Si l'efficacité et la sécurité du dispositif sont démontrées, Carmat pourra espérer obtenir une autorisation définitive, et s'ouvrir un marché évalué à 100 000 patients potentiels en Europe et aux États-Unis.
    Il faudra préciser jusqu'à quel âge un patient peut être éligible à un tel dispositif, probablement les moins de 75 ans, ce qui exclurait deux insuffisants cardiaques sur trois au stade terminal. En outre, le dispositif n'est pas indiqué en cas d'insuffisance cardiaque sur un seul ventricule, ce qui exclut là encore deux insuffisants cardiaques chroniques sur trois.
    Les trois autres implantés le seront à l’hôpital Georges Pompidou, à Marie Lannelongue, (au Plessis Robinson, à 150 mètres de chez moi), et au CHU de Nantes.

    Ce cœur n’est pas le seul en cours d’étude, mais la différence principale, c’est qu’il est définitif. Tous les autres prototypes jusque-là étaient temporaires et nécessitaient, par la suite, la pose d’une greffe cardiaque.
    Celui-ci reproduit quasiment à l’identique le fonctionnement d’un cœur humain, les battements de cœur vont au même rythme que précédemment. Son originalité — grâce aux travaux du professeur Carpentier — est d’être entièrement réalisé avec des matériaux biologiques, sans risque de rejet, avec des capteurs qui s’adaptent aux besoins du patient, en fonction de son activité..
    Avant son implantation sur un homme, ce cœur avait fait l’objet de nombreux essais d’implantation sur plus d’une vingtaine de génisses.

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/systemeembarque-copie-1.jpg    Ne croyez pas quand même que ce cœur artificiel assure l’autonomie et la mobilité d’un cœur humain normal.
    Il lui faut de l’énergie électrique et le patient doit donc porter un système de batteries Li/ions relativement léger, permettant une certaine mobilité , mais dont l’autonomie n’est que de deux heures (le patient porte deux batteries pour parer à tout incident). Il est complété par un système transportable sur chariot, confortable et silencieux, fournissant de 4 à 6 heures d’autonomie et qui peut être branché la nuit, sur le courant électrique.
    Le patient porte aussi une console qui le relie en permanence à l’hôpital qui surveille actuellement le bon comportement du cœur et enregistre tous les paramètres, à des fins de recherche, et peut éventuellement intervenir sur le système informatique qu’il contient. La photo ci contre montre un patient et son équipement.



    Pour ne pas faire un article trop long demain, je rajoute dans celui-ci, une description du fonctionnement d’un cœur normal humain, qui est l’une des "machines" les plus compliquées qui soient !.
    Comme vous le savez, le cœur est un muscle qui assure la circulation du sang en le pompant grâce à des mouvements de contraction, comme les pompes sphériques en plastique, pour gonfler les bateaux pneumatiques sur la plage. Il assure la nourriture des cellules, notamment en oxygène, en envoyant le sang provenant de tous les organes, vers les poumons pour s’oxygéner et éliminer le CO2, et en renvoyant vers tous les organes du corps, le sang qui en revient, après oxygénation. Il mesure environ 12cm sur 9 et pèse environ 300 grammes.
http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/coeurhumain.jpg    Il comporte deux parties séparées par le septum, étanche à tout passage du sang.
        - le cœur droit, qui traite le sang « usé » qui revient des organes par les « veines caves », et l’envoie vers les poumons pour oxygénation et enlèvement du CO2, par « l’artère pulmonaire ».
        - le cœur gauche, qui reçoit le sang oxygéné par les poumons  par les « veines pulmonaires » et le renvoie vers tous les organes par les « aortes ».
    Chacune de ces parties est divisée en deux cavités séparées par une valvule :
Le sang arrive par les veines, dans une petite cavité, l’ « oreillette », qui se contracte et envoie le sang vers une cavité plus grande, le « ventricule ». La valve entre les deux cavités se ferme et le ventricule se contracte, expulsant le sang du cœur par les artères dans le système circulatoire. Des valvules se ferment aussi, au départ des aortes pour éviter le reflux de sang. La pression artérielle augmente lors de ce flux.
    Puis pendant une période de repos, le sang remplit de façon passive oreillettes et ventricules.
    Les deux bruits de battement du cœur sont ceux des valvules qui se ferment.
    La fréquence cardiaque au repos est de 60 à 80 battements par minute, pour un débit de 4,5 à 5 litres de sang par minute. Au total, le cœur peut battre plus de 2 milliards de fois en une vie. Lors d’un très gros effort le rythme cardiaque peut monter à 180, voire à 200 pulsations par minute.chez une personne jeune mais ne peut dépasser 120 environ chez un vieillard.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3262641

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast